ACCUEIL >>Cancer : espoirs et désinformation
Sur le Web
Cancer : espoirs et désinformation

dimanche 24 août 2008 , par Christian Portal


Cet article fait suite au précédent. En effet, il s’agit d’une même indignation qui trouve sa source dans deux articles distincts.

Le Parisien se signale par un article en date du 28 juillet 2008 : « Un vaccin contre le cancer à base de tabac ». C’est le Nième article de cette nature : on vante un essai sans le moindre fondement (un essai thérapeutique sur 16 personnes). Les seules choses que l’on sache vraiment, c’est que ce vaccin peut être mis au point rapidement et à un coût modéré et que pour l’instant, il n’y a pas d’effets indésirables.

Quand on connaît la désinformation qui règne en matière d’effets secondaires des vaccins, on est en droit de douter de cette information, de plus, il faut attendre des effets à long terme. Comme un pronostic vital est engagé pour ces malades atteints de lymphome, la notion d’effets secondaires sur le long terme a moins d’importance relative.

Ce qui est affligeant dans ce type d’article est l’emballement médiatique pour un non-évènement. En effet, on n’a pas d’études d’impact sur des cohortes de malades plus nombreuses ni aucun résultat obtenu. Il semble que l’essentiel soit d’entretenir la machine à espoir.

Cette machine a pour objet de maintenir une croyance dans des progrès très largement illusoires, mais aussi d’entretenir le flux des subventions pour les laboratoires, de même que d’éviter de tarir la source fructueuse des dons de toutes sortes.

Les journalistes qui participent à cette tragi-comédie ne se grandissent pas et sont plus prompts à servir la soupe et même à manger dans la gamelle plutôt que de faire leur travail. Je devrais dire remplir leur mission, mais n’est-ce pas devenu un mot désuet ?

Boutons pour partager l'information

Répondre à cet article

1 Message

  • Cancer : espoirs et désinformation

    13 septembre 2008 14:04, par Labrique Baudouin

    Bravo Christian Portal de dire ici ce que taisent les médias trop asservis à la pensée unique et aux lobbies notamment pharmaceutiques ! Quand est-ce qu’on voudra bien tenir (enfin) compte des découvertes incontestées de la Physique Quantique ? C’est du pur révisionnisme (voué à l’échec) que de s’adonner encore à de telles (ruineuses) expériences de nature matérialiste et rationaliste.

    Petit résumé :

    La Physique Quantique a démontré que,

    • l’espace et le temps ne sont pas des entités distinctes,
    • la matière n’est rigoureusement qu’énergie (matière et énergie n’étant que des formes différentes de la même chose, la matière n’étant qu’une forme condensée de l’énergie : cf. Einstein E=mc²
    • la lumière est onde et particule et les deux à la fois), que la matière se transforme en onde et vice versa, qu’elles sont inséparables,
    • tous les éléments qui forment l’univers sont tous interconnectés et en constante interaction dans une grande « danse », l’infiniment petit étant en liaison avec l’infiniment grand. C’est ce qui avait déjà fait dire anciennement aux Chinois : « On ne peut cueillir une fleur sans déranger une étoile. » Pour ne citer que lui, le Pr Cannenpasse-Riffard fait aussi observer, dans son livre « Biologie, médecin et physique quantique » (qui est une remarquable synthèse), que : « les particules subatomiques qui n’ont pas d’existence propre par elles-mêmes, sont en réalité des manifestations de champs immatériels interagissant. »(…) « Les atomes se composent de particules et ces particules ne sont faites d’aucune substance matérielle. »

    « Dans l’univers, chaque atome est relié à tous les autres atomes, à travers la substance (esprit) de l’anti matière. Toute connaissance est potentiellement accessible à chaque atome de l’univers »
    Jean-Emile Charon, physicien et philosophe

    Il faut noter que cette connaissance n’est reçue, intégrée et ne génère éventuellement une sorte de dialogue, un échange entre les atomes qu’en fonction du libre arbitre de chaque élément ou particule doté de psychomatière.

    « (…) le porteur de l’information n’est pas seulement la vibration, la fameuse onde vide qui renseigne à tout instant la particule sur son environnement cosmique, mais le neutrino. Celui-ci est rendu capable de transmutation sans énergie par l’information immatérielle portée par les vibrations. Ceci démontre que c’est bien la psychomatière, autrement dit le psychisme, qui mène le jeu. » Pr Jacqueline Bousquet.

    La psychobiologie moderne (ou neurosciences cognitives) qui est en phase avec tout ce qui précède, a notamment mis au jour le fait qu’il faut dépasser le dogmatisme étriqué de considérer encore l’origine des maladies dans la matière (au sens où elle n’existe d’ailleurs pas) : comme une sorte de mécanique tournant sur elle-même et dont on a tout aussi dogmatiquement exclu le rôle pourtant directeur du psychisme !

    Pr Rêne Dubos, inventeur de l’antibiotique, faisait déjà les constats suivants :

    • « J’ai toujours pensé que le seul problème de la médecine scientifique, c’est qu’elle n’est pas suffisamment scientifique. La médecine moderne ne deviendra vraiment scientifique que lorsque les médecins et leurs patients auront appris à tirer parti des forces du corps et de l’esprit qui agissent via le pouvoir de guérison de la nature. »
    • « Quelles que soient sa cause et sa manifestation chaque maladie implique tant le corps que l’esprit, et ces deux aspects sont à ce point interconnectés qu’il est impossible de les séparer l’un de l’autre. »

    Voir en ligne : En savoir plus sur la Psychobiologie

    repondre message


Mots-clés de l'article
En bref...
Du même auteur

Christian Portal
 Stratégies pour les médecines non conventionnelles
 Proposition d’article pour l’Ecologiste
 La médecine chimique n’a pas d’avenir
 Analyse critique du programme santé des Verts
 Après les journées d’été des Verts
 Fiches thématiques
 Quelles évaluations nous propose t’on ?
 Des enfants cobayes à New York
 Concept d’écomédecines
 Etat des recherches en MNC
 Médicaments ; effets indésirables
 Les mnc, alternatives ou complémentaires ?
 Les Verts ne soutiennent pas une démarche écologique en matière de santé
 Les impasses d’une médecine chimique
 Il serait surprenant que les OGM ne soit pas toxiques !
 Petite philosophie pour le loup et l’agneau
 Dossier SIDA
 Quand les homéopathes se rangent du côté du pouvoir
 ACECOMED, un collectif au service des médecines écologiques
 MÉDECINES NON CONVENTIONNELLES & MONDE POLITIQUE
 Le conseil départemental de l’ordre des médecins adopte une position novatrice et courageuse.
 Refondation de l’écologie politique
 Amaroli animal ?
 Autisme régressif
 Les médicaments dans les eaux : enfin une évaluation des risques
 Rejets de polluants émergents : les incertitudes
 Du Prozac dans l’environnement
 Toxicité du paracétamol dans les eaux usées
 Holodent, le site d’Estelle Vereeck
 Dites non aux OGM
 Dialogues en humanité
 Soutiens
 ACECOMED, qui sommes nous ?
 Manifeste pour une médecine écologique
 Le colloque du 28 octobre 2006
 Le comité directeur
 Sites amis santé
 Le prix Rodgers pour récompenser les médecins et chercheurs en médecin
 Associations membres du collectif
 Quiproquos sur ordonnance
 « La conquête de la santé » publié aux éditions Dangles du Dr Pierre Oudinot
 Ce qu’on nous cache sur les vaccins
 Médicaments dans l’eau : différents acteurs mobilisés
 La santé n’est pas une marchandise !
 Une surconsommation d’opioïdes sur ordonnance !
 La médecine sénégalaise
 Les risques du vaccin anti-grippe
 Intoxications au mercure, attention aux amalgames !
 Dispensaire Hahnemann
 Des médicaments dans l’eau du robinet
 Les pesticides, l’étau se resserre !
 Accidents médicamenteux : « Un arrêté qui fait mal »
 Rapport de l’OMS sur les médecines traditionnelles
 ACECOMED interrogé pour la phase finale du Grenelle
 ACECOMED et le Grenelle de l’environnement
 Une première émission sur la pollution par les médicaments sur Direct8
 Croyance et homéopathie
 Le Vioxx© ou l’exception française !
 Vaccin et désinformation !
 Rejoignez la résistance écologique !
 Interview de Claude Bourguignon
 Le Codex Alimentarius, quelles menaces ?
 Le psychotrope nouveau est arrivé !
 Censure scientifique
 Conférence de la fondation Denis Guichard
 Contact
 L’écologiste n°27 est paru
 Ne donnez pas au Téléthon !
 Mourir pour quelques boutons ?
 Menaces sur la Ferme de Sainte Marthe
 Le courage du comité d’éthique du Conseil Départemental de l’Ordre de la Côte d’Or
 Une heure pour la planète
 Attention, la colère gronde !
 La Terre Sinon Rien
 Programme des conférences de Christian Portal
 Reportage cosmétique bio : à la fortune du pot… de terre
 « Pour une médecine écologique »
 Sylvie Simon
 Patrick Lemoine
 Hervé Staub
 La santé à deux vitesses
 Sites amis bio et bien-être
 Programme de La Terre Sinon Rien
 Des enfants cobayes à New York
 Revue de presse
 CHIMIOTHÉRAPIE : Des taux de réussite autour de... 2,2 % !
 S’informer sur la vaccination contre la grippe A/H1N1
 Interview médecine écologique
 Yvette Parès
 La culpabilité et la peur, les deux outils de la contrainte
 Imposture médiatique
 Pourquoi parler de la lèpre ?
 Interview de Christian Portal au salon ZEN
 Vous l’avez aimé, partagez le !
 Ni Téléthon, ni Sidaction
 Articles d’Yvette Parès
 Grippe, florilège d’informations
 Pour une éducation physique non sportive
 Evidence based medecine ou bon-sens ?
 Solutions locales pour un désordre global
 Marie-Joséphine Grosjean
 Un nouveau réseau pour le collectif ACECOMED
 Pourquoi je ne soutiendrai plus le MDRGF
 Rejoignez le réseau ACECOMED
 Claire Séverac
 Décès d’Yvette Parès
 Initiative citoyenne
 Le Médiator®, une affaire exemplaire !
 Médecine et agriculture, une même dérive
 Comment dépasser l’analyse primaire sur le Mediator®
 Yvette Parès, une vie exemplaire !
 Affaire Gardénal, un triple déni !
 Pourquoi l’idée écologique avance-t-elle si lentement ?
 Vers un chaos médical ?
 3 minutes pour la santé
 Le journal Le Monde s’intéresse aux alternatives médicales.
 Fêtes des simples : 1 et 2 octobre
 Menace sur nos neurones
 Se soigner sans s’empoisonner, éditions Elie et Mado
 Comment se procurer « Se soigner sans s’empoisonner »
 « Si ! Ça se peut », un livre de Sylvie Renault
 Vers un mouvement mutualiste des valeurs écologistes
 La médecine par le petit bout de la lorgnette
 Disparition du Dr André Gernez
 Disparition de Sylvie Simon
 COMMUNIQUE DE PRESSE de la Confédération...

SPIP

Pour une médecine écologique

  Pluralisme thérapeutique  

Dernière mise à jour : jeudi 30 janvier 2014






Rejoignez le réseau ACECOMED
retour au sommaire