ACCUEIL >>Pour une éducation physique non sportive
Sur le Web

Poster un message

En réponse à :

Pour une éducation physique non sportive

samedi 3 avril 2010 par Christian Portal

Pour ceux qui l’ignore encore, je suis professeur d’éducation physique depuis 35 ans et j’observe, dans mon métier, les mêmes principes réductionnistes que ceux qui sont à l’œuvre en médecine et en agriculture. Cela m’a conduit, dans un premier temps, à proposer une approche écologiste afin de promouvoir une autre façon de comprendre la vie et, ainsi, une autre façon de concevoir le soin.
La démarche écologiste ayant un caractère universel, elle peut également s’appliquer à la compréhension d’une démarche (...)


En réponse à :

Concernant l’apprentissage des langues

mercredi 7 avril 2010

Une petite réaction, non pas sur l’intégralité de cet article, auquel j’adhère globalement, mais juste par rapport au passage précis concernant l’apprentissage des langues, auquel j’adhère tout particulèrement !

Ne s’agit-il pas de ce qu’on appelle la propédeutique : qualité de ce qui facilite l’apprentissage ?

Concernant l’apprentissage des langues, on constate aujourd’hui une prédominance de l’anglais qui, moi, m’inquiète beaucoup. Cette langue d’apparence facile, mais qui ne l’est pas du tout sous bien des aspects, est considérée comme incontournable pour la communication internationale. Or, non seulement, elle n’a pas les qualités requises pour jouer ce rôle, mais elle génère beaucoup d’inéquité et de discrimination dans les débats internationaux, sur le marché de l’emploi, etc. Ne pas maîtriser l’anglais aujourd’hui est un motif d’exclusion et il est convenu que c’est un signe de fermeture volontaire ou involontaire de la part de celui ou celle qui ne développe pas cette compétence. Pourtant, nous sommes tous inégaux face à cet apprentissage, notamment du fait du contexte linguistique dans lequel on prononce ses premiers mots. Plus la course contient d’obstacles, plus il y a de distance entre les coureurs à l’arrivée. Et effectivement, il y a actuellement un acharnement à l’apprentissage de l’anglais, invitant les personnes non anglophones natives à concentrer tous leurs efforts là-dessus, écartant la vérité la plus élémentaire selon laquelle, plutôt que de s’acharner sur une langue, il vaut mieux développer son « muscle de l’apprentissage des langues » en en étudiant plusieurs.

Un merveilleux outil existe pour cela, que l’Éducation nationale rejette obstinément malgré les nombreuses études montrant sa pertinence. Il s’agit de l’espéranto. Cette langue est conçue de manière à respecter le processus naturel de formation du langage. Elle sollicite un usage très équilibré des cerveaux droits et gauches. Elle évacue les complications du genre « exceptions », « tableau de conjugaison », « déclinaisons », etc. Elle peut se maîtriser en un an avec un très grand plaisir dû à sa facilité et son adaptation à notre pensée. L’espéranto offre ainsi la possibilité de séjours linguistiques enfin réellement ouverts à l’international et non fermés sur l’anglophonie, donc la possibilité de choisir les langues que l’on souhaitera approfondir par la suite.

L’espéranto est-il une utopie ? Oui, au sens noble du terme : c’est un projet qui soulagera considérablement l’humanité des nombreux efforts et investissements actuellement fournis pour traiter le problème du multilinguisme avec des coûts exorbitants, des résultats médiocres et des « échecs scolaires » traumatisants.

Je vous invite à lire « Le défi des Langues, du gâchis au bon sens », de Claude Piron, éd. L’Harmattan.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)




 
Stratégies pour les médecines non conventionnelles
 Proposition d’article pour l’Ecologiste
 La médecine chimique n’a pas d’avenir
 Analyse critique du programme santé des Verts
 Après les journées d’été des Verts
 Fiches thématiques
 Quelles évaluations nous propose t’on ?
 Des enfants cobayes à New York
 Concept d’écomédecines
 Etat des recherches en MNC
 Médicaments ; effets indésirables
 Les mnc, alternatives ou complémentaires ?
 Les Verts ne soutiennent pas une démarche écologique en matière de santé
 Les impasses d’une médecine chimique
 Il serait surprenant que les OGM ne soit pas toxiques !
 Petite philosophie pour le loup et l’agneau
 Dossier SIDA
 Quand les homéopathes se rangent du côté du pouvoir
 ACECOMED, un collectif au service des médecines écologiques
 MÉDECINES NON CONVENTIONNELLES & MONDE POLITIQUE
 Le conseil départemental de l’ordre des médecins adopte une position novatrice et courageuse.
 Refondation de l’écologie politique
 Amaroli animal ?
 Autisme régressif
 Les médicaments dans les eaux : enfin une évaluation des risques
 Rejets de polluants émergents : les incertitudes
 Du Prozac dans l’environnement
 Toxicité du paracétamol dans les eaux usées
 Dites non aux OGM
 Dialogues en humanité
 Soutiens
 ACECOMED, qui sommes nous ?
 Manifeste pour une médecine écologique
 Le colloque du 28 octobre 2006
 Le comité directeur
 Sites amis santé
 Le prix Rodgers pour récompenser les médecins et chercheurs en médecin
 Associations membres du collectif
 Quiproquos sur ordonnance
 « La conquête de la santé » publié aux éditions Dangles du Dr Pierre Oudinot
 Ce qu’on nous cache sur les vaccins
 Médicaments dans l’eau : différents acteurs mobilisés
 La santé n’est pas une marchandise !
 Une surconsommation d’opioïdes sur ordonnance !
 La médecine sénégalaise
 Les risques du vaccin anti-grippe
 Intoxications au mercure, attention aux amalgames !
 Dispensaire Hahnemann
 Des médicaments dans l’eau du robinet
 Les pesticides, l’étau se resserre !
 Accidents médicamenteux : « Un arrêté qui fait mal »
 Rapport de l’OMS sur les médecines traditionnelles
 ACECOMED interrogé pour la phase finale du Grenelle
 ACECOMED et le Grenelle de l’environnement
 Une première émission sur la pollution par les médicaments sur Direct8
 Croyance et homéopathie
 Le Vioxx© ou l’exception française !
 Vaccin et désinformation !
 Cancer : espoirs et désinformation
 Rejoignez la résistance écologique !
 Interview de Claude Bourguignon
 Le Codex Alimentarius, quelles menaces ?
 Le psychotrope nouveau est arrivé !
 Censure scientifique
 Conférence de la fondation Denis Guichard
 Contact
 L’écologiste n°27 est paru
 Ne donnez pas au Téléthon !
 Mourir pour quelques boutons ?
 Menaces sur la Ferme de Sainte Marthe
 Le courage du comité d’éthique du Conseil Départemental de l’Ordre de la Côte d’Or
 Une heure pour la planète
 Attention, la colère gronde !
 La Terre Sinon Rien
 Programme des conférences de Christian Portal
 Reportage cosmétique bio : à la fortune du pot… de terre
 « Pour une médecine écologique »
 Sylvie Simon
 Patrick Lemoine
 Hervé Staub
 La santé à deux vitesses
 Sites amis bio et bien-être
 Programme de La Terre Sinon Rien
 Des enfants cobayes à New York
 Revue de presse
 CHIMIOTHÉRAPIE : Des taux de réussite autour de... 2,2 % !
 S’informer sur la vaccination contre la grippe A/H1N1
 Interview médecine écologique
 Yvette Parès
 La culpabilité et la peur, les deux outils de la contrainte
 Imposture médiatique
 Pourquoi parler de la lèpre ?
 Interview de Christian Portal au salon ZEN
 Vous l’avez aimé, partagez le !
 Ni Téléthon, ni Sidaction
 Articles d’Yvette Parès
 Grippe, florilège d’informations
 Evidence based medecine ou bon-sens ?
 Solutions locales pour un désordre global
 Marie-Joséphine Grosjean
 Un nouveau réseau pour le collectif ACECOMED
 Pourquoi je ne soutiendrai plus le MDRGF
 Rejoignez le réseau ACECOMED
 Claire Séverac
 Décès d’Yvette Parès
 Initiative citoyenne
 Le Médiator®, une affaire exemplaire !
 Médecine et agriculture, une même dérive
 Comment dépasser l’analyse primaire sur le Mediator®
 Yvette Parès, une vie exemplaire !
 Affaire Gardénal, un triple déni !
 Pourquoi l’idée écologique avance-t-elle si lentement ?
 Vers un chaos médical ?
 3 minutes pour la santé
 Le journal Le Monde s’intéresse aux alternatives médicales.
 Fêtes des simples : 1 et 2 octobre
 Menace sur nos neurones
 Se soigner sans s’empoisonner, éditions Elie et Mado
 A quand les indignés de l’art médical ?
 Comment se procurer « Se soigner sans s’empoisonner »
 « Abus », un livre de Sylvie Renault
 Vers un mouvement mutualiste des valeurs écologistes
 La médecine par le petit bout de la lorgnette
 Disparition du Dr André Gernez
 Disparition de Sylvie Simon
 COMMUNIQUE DE PRESSE de la Confédération...
 Nouvelles stratégies de l’OMS pour les médecines traditionnelles 2014-2023
 Prochain évènements Automne 2016
 Images de cristallisations sensibles maison
 Le dernier livre de Claire Séverac
 Vaccins, des preuves ou des croyances !
 L’occident malade de sa médecine
 La médecine intégrative : un fourre-tout qui déprécie les alternatives médicales.
 Entretien pour TV78
 Erreurs médicales : origine conjoncturelle ou structurelle ?
 Nous ne sommes pas en guerre !
 Coronavirus, ou comment s’en débarrasser ?
En bref...

SPIP

Pour une médecine écologique

  Pluralisme thérapeutique  







Rejoignez le réseau ACECOMED
retour au sommaire