Cancer : espoirs et désinformation

 
  • dimanche 24 août 2008.
  • Cet article fait suite au précédent. En effet, il s’agit d’une même indignation qui trouve sa source dans deux articles distincts.

    Le Parisien se signale par un article en date du 28 juillet 2008 : « Un vaccin contre le cancer à base de tabac ». C’est le Nième article de cette nature : on vante un essai sans le moindre fondement (un essai thérapeutique sur 16 personnes). Les seules choses que l’on sache vraiment, c’est que ce vaccin peut être mis au point rapidement et à un coût modéré et que pour l’instant, il n’y a pas d’effets indésirables.

    Quand on connaît la désinformation qui règne en matière d’effets secondaires des vaccins, on est en droit de douter de cette information, de plus, il faut attendre des effets à long terme. Comme un pronostic vital est engagé pour ces malades atteints de lymphome, la notion d’effets secondaires sur le long terme a moins d’importance relative.

    Ce qui est affligeant dans ce type d’article est l’emballement médiatique pour un non-évènement. En effet, on n’a pas d’études d’impact sur des cohortes de malades plus nombreuses ni aucun résultat obtenu. Il semble que l’essentiel soit d’entretenir la machine à espoir.

    Cette machine a pour objet de maintenir une croyance dans des progrès très largement illusoires, mais aussi d’entretenir le flux des subventions pour les laboratoires, de même que d’éviter de tarir la source fructueuse des dons de toutes sortes.

    Les journalistes qui participent à cette tragi-comédie ne se grandissent pas et sont plus prompts à servir la soupe et même à manger dans la gamelle plutôt que de faire leur travail. Je devrais dire remplir leur mission, mais n’est-ce pas devenu un mot désuet ?

    Un article du site : Pour une médecine écologique
    http://www.medecine-ecologique.info/article.php3?id_article=102